mercredi 26 juillet 2017

Encore un peu de dentelle Ténériffe

Après mon 1er essai, j'ai eu envie de voir plus grand et plus fin.
J'ai pris du fil Lisbeth 40 et je suis partie à l'aventure sur un diamètre de 8 cm. Le livre de Thérèse de Dillmont sur la dentelle Ténériffe est super pour donner des idées.

Très naïvement, je pensais que ça ne prendrait pas beaucoup de temps, que ça irait vite mais je suis vite redescendue sur terre. C'est fou le temps que j'ai mis pour tisser ces petites pointes ! Et il m'en a fallu quelques unes pour trouver la bonne tension. D'ailleurs, vous n'aurez aucun mal à reconnaître les premières que j'ai réalisé car elles ne sont vraiment pas terribles. Il y a encore des progrès à faire mais cet exercice me plait bien , il y a tellement de possibilités à explorer.
Et de plus, on peut juste suivre son envie au fur et à mesure, choisir les points à suivre juste en fonction de ce qu'on a déjà réalisé et juste improviser.

Bref, pour le moment, voici juste mon 2e essai

lundi 10 juillet 2017

Dentelle roumaine et dentelle Ténériffe

Ces derniers temps, j'ai eu envie de faire une pause du côté de la frivolité et d'aller explorer de nouveaux horizons, essayer d'apprendre de nouvelles techniques.
La dentelle roumaine m'est alors revenue à l'esprit et j'ai donc fait un petit test.
Pour celles qui ne le savent pas, pour la dentelle roumaine, on commence par faire un lacet au crochet que l'on fixe ensuite sur un support en lui donnant la forme voulue et on crée la dentelle à l'intérieur.

Le seul support que j'avais en ma possession était la mousse qui me sert à feutrer ma laine aux aiguilles donc autant vous dire que même en l'utilisant de l'autre côté, je me suis retrouvée avec plein de fibres de laine qui venait se mélanger au fil. Par miracle ça ne se voit pas sur la photo.


Mais cet essai à très vite tourné court quand Elsa (vous trouverez son magnifique blog ici) m'a fait découvrir la dentelle ténériffe, également appelée nanduty dans les pays d'Amérique du sud.
Cette fois-ci, il s’agit de tendre tout un réseau de fil en cercle (mais ça peut également être en forme de carré, hexagone, triangle) et de créer la dentelle en se servant de ce réseau de fils tendus.
Même si on peut créer ce réseau de fils sur une toile, habituellement, les dames se servait d'un outil spécial qui n'existe lus de nos jours.
N'ayant ni la toile ni l'outil, j'ai voulu réutiliser mon bloc de mousse mais cette fois ci ça ne fonctionnait pas correctement, car les épingles qui tenaient les fils bougeaient beaucoup trop.
J'ai abandonné là cette tentative. Puis j'ai pu me faire fabriquer un outil et finir mon premier "soleil".
A coup sûr, d'autres vont suivre et je pense que je vous parlerai plus en détail de ce fabuleux outil qui simplifie bien les choses si ça vous intéresse.

vendredi 23 juin 2017

La frivolité s'expose !

Jusqu'au 22 juillet, la Navette aux Bijoux (votre humble serviteur donc) expose sa frivolité au Boucl'art qui est une Galerie d'Art / Café à Nancy et dont le but est de promouvoir des artistes locaux en leur permettant d'exposer. 
L'accueil y est très sympathique et le lieu est atypique et très agréable. On peut admirer toutes sortes de créations tout en dégustant des pâtisseries maisons. Un bon moment à passer sur place !
Alors si vous êtes dans le coin, n'hésitez pas à vous y arrêter ...


mardi 23 mai 2017

Manchette inspirée du modèle de Mary Konior

Dans mon dernier article, je vous avais fait part de mon envie de réaliser un bracelet à partir du modèle de Mary Konior " Midnight". En effet, je m'étais inspiré en partie pour réaliser le petit bracelet qui suit et j'ai eu envie de le refaire en utilisant le schéma au complet.
1ere version du bracelet Midnight
Donc, changement de couleur, trouver 3 grosseurs de perles qui s'associent bien au fil et voici le résultat.

Bien que j'adore le bleu en général, j'avoue préférer la version blanche. Peut-être trop de ton sur ton sur le bleu.
Et vous qu'en pensez-vous?

samedi 29 avril 2017

Midnight de Mary Konior

Il y a quelques temps, j'ai été attirée par le bracelet Midnight de Mary Konior dans son livre "Tatting with visual pattern".
Mais j'ai eu envie de n'en faire qu'une partie, de ne pas doubler le motif.
Une navette, des rocailles et hop , voilà le résultat:

Plus j'avançais dans la réalisation, plus j'aimais le résultat et arrivée à la fin, je me suis dit que ça devait être sympa en double comme sur l'original.
On rechoisi des perles, rembobine une navette et la suite dans le prochain article ;-)

vendredi 7 avril 2017

Des petites fleurs

Avec le retour des beaux jours, j'ai eu envie de faire des petites fleurs.
Pour cela, j'ai choisi le modèle de Corina que vous pouvez trouver sur son blog
Très rapide à faire, elles ont vraiment un rendu très sympa.

vendredi 24 mars 2017

Et un raté un ! ou plutôt 2...

Cette semaine j'ai eu envie de copiter Emilie qui a fait de superbes boucles d'oreilles à partir d'un motif de Mary Konior dont les explications sont ici.

Pour mon premier essai, je me suis vite rendue compte qu'il manquerait des répétitions de motifs pour que ça fonctionne. Comme j'avais utilisé une perle de 6mm en scmr, j'ai pensé que l'anneau n'était pas assez serré et que le problème venait de là.
En plus je n'aimais pas trop l'association de la perle centrale et des petites rocailles vert d'eau (oui oui, je vous assure, elles sont vert d'eau !). Mais mon stock de perles en 6mm est très limité.

J'ai donc choisi une perle de 4mm pour le centre et fais des picots plus longs mais le même problème s'est posé.
Et c'est en recherchant le lien de ce patron que j'ai revu les boucles d'oreilles d'Emilie et que j'ai pu voir qu'il y avait 10 répétitions de motif et pas 8 comme dans le patron original! Normal que ça ne collait pas !

Voilà comment perdre des heures de frivolité à cause d'une simple étourderie....