mercredi 29 novembre 2017

3 versions d'un même carré

Sur le groupe francophone de frivolité, une question avait été posée sur la réalisation d'un motif carré composé uniquement d'anneaux. Au fil de la discussion 3 façons de faire se sont présentées et j'ai eu envie de les présenter ici.
Tout d'abord,toutes mes excuses pour la qualité minable des photos qui vont suivre, le temps était plus que maussade et je n'ai vu qu'à la fin que je n'avais pas le bon réglage, ce qui n'a rien arrangé.

1 - version la plus technique


 On commence par un anneau (qui sera sur le 1er rang) sur lequel on fait un anneau flottant (qui fera partie du 2e rang). On poursuit par un certain nombre d'anneaux fendus sur lesquels on fait de faux anneaux. Pour terminer ces 2 premiers rangs et passer au rang suivant, on ne fait pas de faux anneaux, mais 2 anneaux fendus.
Pour la suite, on retourne le travail et on reprend la série d'anneaux fendus surmontés de faux anneaux.

L'avantage : le carré peut faire n'importe quelle taille.
L'inconvénient : on se retrouve à devoir gérer un endroit-envers pour un meilleur rendu.

EDIT : Après une réflexion tardive, il aurait été possible de rester sur l'endroit en poussant les anneaux fendus jusqu'au 4e rang et en faisant les anneaux flottants sur le 3e rang.

2- Version totale anneaux fendus



On commence par un anneau central et on enchaine les anneaux fendus en tournant autour de celui-ci.

L'avantage : On reste toujours sur l'endroit et le schéma s'appréhende très vite.

L'inconvénient : On ne avoir qu'un nombre impair d'anneaux par côté.


3- Version rang par rang



On commence par un anneau suivi d'une série d'anneaux fendus. Arrivé à la longueur voulut, le virage se fera à l'aide d'anneaux fendus.
Le 2e rang se fera en tournant le travail et en reprenant une série d'anneaux fendus.
Pour le 3e rang on se retrouve de nouveau sur l'endroit du travail. etc...

L'avantage : Le carré peut faire n'importe quelle taille.

L'inconvénient : On doit négocier un endroit-envers.

EDIT : Comme me l'a fait remarquer Anne-Marie, on pouvait le faire tout sur l'endroit. Pour cela, les raccords des rangs pairs auraient été sur la partie inférieure des anneaux fendus et non sur la supérieure.

Mes conclusions

Ma version préférée est la 2e. Simple et très sympa à frivoler.
La 1ere version présente des difficultés techniques inutiles.
Quant à la 3e version, elle n'est pas compliquée et peut servir pour faire un rectangle plutôt qu'un carré.

mercredi 27 septembre 2017

Des nouveaux pendentifs tissés et la boutique Etsy

Mes navettes sont au repos forcé mais ce printemps j'avais pris plaisir à refaire le pendentif tissé que j'avais créé quelque temps auparavant.

Quelle couleur préférez-vous ?

Comme vous le savez peut être, a Little Market ferme ses portes mais vous pouvez retrouver le patron et celui du motif celtique sur Etsy :  https://www.etsy.com/fr/shop/LaNavetteAuxBijoux

vendredi 1 septembre 2017

Et si la frivolité s'ajoutait à la dentelle Ténériffe....

Après la réalisation d'une petite spirale en Ténériffe qui a très vite quitté la maison, j'ai eu envie d'en refaire une et d'y ajouter un tour de frivolité.
Une petite complexité technique s'est alors manifestée. Vous voyez les "picots" blancs qui forment le tour de la dentelle Ténériffe? Et bien, si on en tire un d'un côté, le fil ne résiste pas et la boucle de l'autre côté se retrouve très réduite et peut même disparaitre si on tire trop. Donc, il a fallu un peu de délicatesse à chaque raccord, et bien remettre tout en place une fois terminé.

Je pensais en faire une broche ou un pendentif mais vu fragilité technique, je ne suis pas sure que le motif résiste bien longtemps.

mercredi 26 juillet 2017

Encore un peu de dentelle Ténériffe

Après mon 1er essai, j'ai eu envie de voir plus grand et plus fin.
J'ai pris du fil Lisbeth 40 et je suis partie à l'aventure sur un diamètre de 8 cm. Le livre de Thérèse de Dillmont sur la dentelle Ténériffe est super pour donner des idées.

Très naïvement, je pensais que ça ne prendrait pas beaucoup de temps, que ça irait vite mais je suis vite redescendue sur terre. C'est fou le temps que j'ai mis pour tisser ces petites pointes ! Et il m'en a fallu quelques unes pour trouver la bonne tension. D'ailleurs, vous n'aurez aucun mal à reconnaître les premières que j'ai réalisé car elles ne sont vraiment pas terribles. Il y a encore des progrès à faire mais cet exercice me plait bien , il y a tellement de possibilités à explorer.
Et de plus, on peut juste suivre son envie au fur et à mesure, choisir les points à suivre juste en fonction de ce qu'on a déjà réalisé et juste improviser.

Bref, pour le moment, voici juste mon 2e essai

lundi 10 juillet 2017

Dentelle roumaine et dentelle Ténériffe

Ces derniers temps, j'ai eu envie de faire une pause du côté de la frivolité et d'aller explorer de nouveaux horizons, essayer d'apprendre de nouvelles techniques.
La dentelle roumaine m'est alors revenue à l'esprit et j'ai donc fait un petit test.
Pour celles qui ne le savent pas, pour la dentelle roumaine, on commence par faire un lacet au crochet que l'on fixe ensuite sur un support en lui donnant la forme voulue et on crée la dentelle à l'intérieur.

Le seul support que j'avais en ma possession était la mousse qui me sert à feutrer ma laine aux aiguilles donc autant vous dire que même en l'utilisant de l'autre côté, je me suis retrouvée avec plein de fibres de laine qui venait se mélanger au fil. Par miracle ça ne se voit pas sur la photo.


Mais cet essai à très vite tourné court quand Elsa (vous trouverez son magnifique blog ici) m'a fait découvrir la dentelle ténériffe, également appelée nanduty dans les pays d'Amérique du sud.
Cette fois-ci, il s’agit de tendre tout un réseau de fil en cercle (mais ça peut également être en forme de carré, hexagone, triangle) et de créer la dentelle en se servant de ce réseau de fils tendus.
Même si on peut créer ce réseau de fils sur une toile, habituellement, les dames se servait d'un outil spécial qui n'existe lus de nos jours.
N'ayant ni la toile ni l'outil, j'ai voulu réutiliser mon bloc de mousse mais cette fois ci ça ne fonctionnait pas correctement, car les épingles qui tenaient les fils bougeaient beaucoup trop.
J'ai abandonné là cette tentative. Puis j'ai pu me faire fabriquer un outil et finir mon premier "soleil".
A coup sûr, d'autres vont suivre et je pense que je vous parlerai plus en détail de ce fabuleux outil qui simplifie bien les choses si ça vous intéresse.

vendredi 23 juin 2017

La frivolité s'expose !

Jusqu'au 22 juillet, la Navette aux Bijoux (votre humble serviteur donc) expose sa frivolité au Boucl'art qui est une Galerie d'Art / Café à Nancy et dont le but est de promouvoir des artistes locaux en leur permettant d'exposer. 
L'accueil y est très sympathique et le lieu est atypique et très agréable. On peut admirer toutes sortes de créations tout en dégustant des pâtisseries maisons. Un bon moment à passer sur place !
Alors si vous êtes dans le coin, n'hésitez pas à vous y arrêter ...


mardi 23 mai 2017

Manchette inspirée du modèle de Mary Konior

Dans mon dernier article, je vous avais fait part de mon envie de réaliser un bracelet à partir du modèle de Mary Konior " Midnight". En effet, je m'étais inspiré en partie pour réaliser le petit bracelet qui suit et j'ai eu envie de le refaire en utilisant le schéma au complet.
1ere version du bracelet Midnight
Donc, changement de couleur, trouver 3 grosseurs de perles qui s'associent bien au fil et voici le résultat.

Bien que j'adore le bleu en général, j'avoue préférer la version blanche. Peut-être trop de ton sur ton sur le bleu.
Et vous qu'en pensez-vous?